Cie Et Lounda

Cantique des mémoires

© DR

Que reste-t-il lorsqu'il y a l'exil ? que ne peut-on détruire de ces âmes vagabondes ? La poésie, la musique, le langage, la fête, l'amour de la terre... Rester debout, coûte que coûte... Avancer. La seule parole associée au geste de la danse, relaie l'émotion autrement, et prolonge les mots étouffés.

 

Un chemin de lumière symbolisant la longue marche entourée de ténèbres, les corps sont contraints à réprimer le désir de liberté…. Ils courent, se figent, repartent dans une folle errance, les musiques tantôt traditionnelle, tantôt contemporaine contribuent à perdre encore plus le spectateur dans le dédale du temps et de la souffrance…Mais l’espoir a la vie dure… l’homme debout n’est pas si facilement asservi par l’horreur… Soudain les mots sont là comme autant de papillons sur fond de ciel d’azur, après la nuit, sortis de la nuit un rayon de lumière se pose sur les danseurs qui doucement se réveillent à la vie, à une nouvelle vie et le spectateur assiste à leur renaissance…  au goût de vivre…

 

Chorégraphie : Balkis Manoukian

Distribution :  Juan Manuel Vicente, Balkis Manoukian

Création Lumière : Jean louis Uliana

 

Samedi 28 avril / 21h

La halle / Dieulefit

 

Prix des places : 10€ / 15€

 

Réserver :

www.etlounda.wixsite.com

 

 + ateliers rencontres les 28 et 29 avril en matinée