La Baraka

Dakhla

tous publics

© Crédits photo

Trois ports pour un quatuor. Deux danseurs hip-hop et deux danseurs contemporains de la compagnie La Baraka, invitent le public à un voyage chorégraphique entre Hambourg, Alger et New York.

 

Chacune des trois villes est une porte ouverte sur un continent : les sons électroniques de la scène techno allemande, le chaâbi — la musique arabo-andalouse algéroise —, les chansons ave l’accent de Fernandel, et l’énergie d’un hip hop né il y a quarante ans sur les trottoirs du Bronx. De l’Afrique à l’Europe, de l’Amérique au bassin méditerranéen, Abou Lagraa brasse les lumières, les rythmes et les cultures dans un métissage revendiqué, qui s’incarne jusque dans ses interprètes. Venu du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Liban ou d’Italie, chacun d’eux apporte à cette déambulation, la richesse de sa danse et de sa personnalité. Quant au mot Dakhla, qui signifie « entrée » en arabe, c’est le nom d’une ville marocaine posée au bord de l’Atlantique. Une porte ouverte sur le rêve d’un monde sans frontières.

Chorégraphe(s): Abou Lagraa

Distribution: Chorégraphie : Abou Lagraa

Danseurs : Ludovic Collura, Pascal Beugré-Tellier, Nassim Feddal et Amel Sinapayen

Assistante chorégraphique : Nawal Lagraa Musique additionnelle et arrangements musicaux: Olivier Innocenti

Lumières: Sandrine Faure

Production Coproduction: Production Cie La Baraka. Coproduction Théâtre de Suresnes Jean Vilar / Suresnes Cité Danse 2017.

 

Avec le soutien du CCNR - direction Yuval Pick et Annonay Agglo En Scènes

Samedi 25 Mars / 20h30

Durée : 1h

Théâtre des Cordeliers - Annonay

de 25€ à 10€

04 75 33 12 12 / annonay-agglo.fr